Le référencement ou comment ne pas rester isolé sur la toile

Leave a comment
A la une / Content Therapy

Vous avez créé votre site web, vous y avez passé du temps (et peut-être de l’argent), il est très beau, très pro, mais personne ne vient le voir, pourquoi ? Vous avez peut-être un problème de référencement.

Il ne suffit pas de publier un site, aussi parfait soit-il, pour que les gens viennent le voir, il y a quelques étapes à franchir avant de pouvoir caracoler sur la première page de Google. Car c’est ça le référencement, c’est faire en sorte que votre site soit visible sur les moteurs de recherche.

Étape 1 : L’indexation

Si votre site n’est pas indexé par les moteurs de recherche, il n’y a aucune chance que les internautes ne vous trouvent. Le seul moyen d’accéder à un site non encore indexé est d’en connaître l’url.

Comment savoir si votre site est indexé ? Il vous suffit d’en taper l’url ou le nom dans la barre de recherche de Google. S’il remonte en résultat, c’est qu’il est indexé, s’il ne remonte pas, il va falloir vous armer d’un peu de patience et attendre que le robot du moteur de recherche vous trouve. On ne peut pas savoir combien de temps dure une phase d’indexation de site, en revanche, il y a des techniques pour faire en sorte qu’elle soit la plus courte possible.

  • Soumettre l’url de votre page d’accueil à Google 
  • Faire en sorte que des sites déjà indexés aient des liens qui pointent vers le vôtre ; en plus d’accélérer l’indexation, c’est bon pour votre référencement

Étape 2 : La stratégie de mots clés

jelleke-vanooteghem-488228-unsplash

Revenons brièvement sur le fonctionnement du moteur de recherche : de façon très basique, vous tapez une requête dans la barre de recherche et le moteur va rechercher dans sa base de données des correspondances. Bien sûr, il va retenir d’abord les résultats qui contiennent les termes exacts de votre recherche et dans ces résultats, il va retenir ceux qui lui semblent les plus pertinents parce qu’ils viennent de sites très populaires, parce que le contexte du site est pertinent, …

Ceci implique plusieurs choses :

  • Plus vous vous positionnez sur des termes génériques et plus vous avez de concurrence, souvent de sites déjà bien établis et beaucoup plus gros que le vôtre
    Se positionner sur un seul mot sera générique, comme “voiture” par exemple. Vous allez donc opter plutôt pour une requête plus complexe, une suite de mots (longue traîne), comme “concessionnaire voitures Rouen”
  • Vous allez devoir définir un angle qui vous permettra de vous différencier de vos concurrents. Vos activités de niche peuvent être un bon levier de différenciation sur les moteurs de recherche. Par exemple, pour reprendre l’exemple plus haut, “concessionnaire voitures électriques Rouen”
  • Le moteur de recherche va rechercher en fonction de la requête de l’internaute et non de votre jargon interne, prenez donc le temps de vous poser la question de comment vos clients et prospects parlent de vos produits.
  • Votre client est rarement un grand expert de vos produits, ses requêtes vont souvent correspondre aux questions qu’il se pose à leur propos. Écoutez vos clients et parlez à votre service client si vous en avez un, ils vous seront d’une grande aide pour définir votre stratégie

Une fois que vous aurez défini un angle et affiné le vocabulaire utilisé par vos clients et prospects, vous serez prêts à définir votre stratégie de mots clés. Grâce aux divers outils SEO disponibles (comme Google Keywords Planner par exemple), vous pourrez valider et étoffer votre liste mots clés.

Autres outils faciles à utiliser et qui peuvent être intéressants :

  • Google trends
  • Les suggestions lorsque vous tapez une requête dans la barre de recherche Google
  • Les recherches associées en bas de la page de résultats

Par ailleurs, vous pouvez trouver tout un tas d’outils gratuits pour votre recherche de mots clés, mais attention à la pertinence des requêtes que l’on vous propose et à ne y passer tout votre temps.

Étape 3 : La structure de votre site et de vos pages

bruno-abatti-116234-unsplash

Une bonne règle de base pour démarrer, c’est de se mettre à la place de la personne qui va visiter votre site. Vous vous êtes déjà demandé quel vocabulaire il utilisait et quelles étaient ses questions à propos de votre offre, vous savez donc ce qu’il cherche.

Vous devez donc maintenant faire en sorte qu’il trouve la réponse à sa question du premier coup d’oeil et qu’il comprenne ce qu’il doit faire ensuite (accéder à une information connexe, commander, vous contacter, …)

Un parcours de navigation clair facilite la vie de l’internaute et celle du robot : ils comprennent rapidement de quoi vous parlez et ce que vous attendez d’eux.

Il existe également une partie technique à l’optimisation de votre site, mais si vous avez utilisé un template du type WordPress ou Wix, le code est déjà optimisé.

Étape 4 : Le bon fonctionnement et la fraîcheur des informations

Nous sommes tous agacés par un lien cassé, la fameuse page 404, les robots aussi ! Pensez à consacrer un peu de temps à vérifier que tout fonctionne bien sur votre site et tant que vous y êtes, mettez vos informations à jour. Personne ne fait confiance à site dont la dernière actu remonte à 2014…

Si vous avez un site Wix ou WordPress, vous avez des outils d’analyse à disposition pour relever les éventuels liens cassés. Sinon, il y a des petits outils gratuits comme Siteliner, par exemple, qui vous aideront à trouver ce qui pêche sur votre site.

Étape 5 : Le netlinking

Le netlinking, c’est créer des liens (hypertextes) et il y en a de deux sortes :

  • Les plus faciles, sont ceux de votre maillage interne. A l’intérieur de vos textes ou sur vos photos, vous allez créer des liens qui renvoient vers d’autres parties de votre site qui sont pertinentes avec ce que l’internaute est en train de regarder. Cela a deux avantages : d’abord, il garde l’internaute sur votre site et ensuite, il aide le robot de référencement à comprendre le contexte de votre site. Le maillage interne contribue à fluidifier la navigation sur votre site.
  • Les plus difficiles, mais les plus efficaces pour votre référencement : les liens externes ou backlinks. Plus vous aurez de sites qui pointent vers vous, plus votre niveau de confiance augmentera. Mais attention à la pertinence de vos liens avec votre activité. Par exemple, pour notre concessionnaire de voitures électriques à Rouen, ce sera un lien depuis un article dans un journal local ou depuis le blog d’un passionné d’automobiles. Il n’y a pas d’outils pour acquérir des liens de valeur, il va donc falloir faire jouer vos relations et publier du contenu intéressant que les gens voudront partager.

 

brandon-wong-421609-unsplash

Je vous ai présenté ici les bases du SEO ; maintenant, à vous de jouer ! Gardez deux choses à l’esprit  :

  • Vous vous adressez principalement à des personnes
  • Le SEO c’est un peu de savoir-faire et beaucoup de bon sens

Si malgré tout vous avez besoin d’un coup de main pour démarrer ou si vous n’avez pas le temps de vous en occuper, contactez moi!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.